Jojo le manchot perdu en Nouvelle Zelande.

Publié le 23 juin 2011

Imaginez le tableau. Un gentil manchot empereur part rejoindre l’Antarctique mais se perd en chemin et débarque sur la plage de Peka-Peka en Nouvelle-Zélande.

Je sais, on dirait le pitch du prochain film d’animation de Pixar mais il n’en n’est rien. Cette drôle d’histoire est vraiment arrivée pas plus tard que cette semaine.

En effet écoutez cette autre histoire. Christine Wilton promène son chien, comme elle le fait tous les jours, près de la plage de Peka-Peka. Le canin aboie a priori sans raison mais son excitation manifeste intrigue sa maîtresse.

Suivant les imprécations de son animal de compagnie, Mme Wilton s’approche de la plage et tombe nez à nez avec Jojo le Manchot.

Le truc c’est que ce manchot n’a rien à faire ici. Mais alors rien du tout. Il a défié les lois de sa nature et au lieu de retrouver ses congénères sur le continent du grand froid, il a préféré aller faire un tour chez les kiwis. En se dressant ainsi face à l’ordre établi du monde animal, Jojo le manchot met fin à plus de 40 ans d’absence de l’espèce en Nouvelle Zélande. La dernière fois que l’un des siens y avait posé ses palmes, c’était en 1967.

Ce qui est triste c’est que n’étant plus dans son état naturel, il est possible que Jojo ai chopé des saloperies. Du coup, retourner vivre au sein de sa colonie pourrait également représenter un danger pour ses amis restés en Antarctique.

Dilemme douloureux. Les scientifiques ont finalement décidé de refuser à Jojo un aller simple gratuit pour l’Antarctique et vont laisser la nature suivre son court et décider du sort de notre ami mangeur de neige.

Il a trouvé naturellement son chemin vers la Nouvelle Zélande. Peut-être trouvera-t-il le chemin du retour tout aussi naturellement. Sinon Mme Wilton est d’accord pour l’adopter.