Chronique Maritime : L’incroyable histoire des oubliés de Tromelin racontée dans une exposition

Publié le 29 janvier 2016

97276_vignette_Affiche-Tromelin-chateauUne histoire digne d’un roman mais pourtant bien réelleTout part d’un naufrage, en 1761. Un navire doit ravitailler l’île de la Réunion. Mais le capitaine charge illégalement une cargaison d’esclave pour alimenter un trafic. Il décide donc de rester en dehors des routes commerciales mais son navire se retrouve sur une route plus dangereuse et n’échappe pas au naufrage. L’équipage et la moitié des 160 esclaves survivants se retrouvent sur l’île de Tromelin. Une île déserte tout à fait inhospitalière, à plus de 400km de toute terre habitée et qui culmine au maximum à 7m au dessus du niveau de la mer

Au bout de deux mois, l’équipage parvient à construire un navire de secours pour s’enfuir. Seuls les blancs embarquent mais ils promettent aux esclaves qu’ils reviendront les sauver. Sauf que ce n’est que 15 ans plus tard qu’une opération de sauvetage sera lancée. Et une fois arrivé sur l’île, seules 7 femmes et un bébé de huit mois sont retrouvés…

Beaucoup de questions restent en suspend. D’ou peut venir cet enfant ? Comment ces personnes ont-elles pu survivre pendant plus de 15 ans sur cette île ? Vous aurez les réponses en vous rendant à l’exposition “Tromelin, l’île des esclaves oubliés”. Une exposition qui a lieu à Nantes et qui s’intéresse à ces quinzes années qu’ont dû vivre ces oubliés sur l’île de Tromelin. Pierre Chotard, le chargé de projet de l’exposition, nous en dit plus :

Retrouvez la Chronique Maritime du lundi au vendredi à 11H10 sur La Radio De La Mer/Programme OÜI FM